3 qualités essentielles pour devenir un bon musicien

Vous pouvez recevoir dès aujourd'hui le Pack Débutant gratuitement : je vous l'envoie sur simple demande 🙂

« Oui mais moi j’ai jamais eu l’oreille musicale alors, la musique, c’est pas pour moi… »

Combien de fois j’ai eu ce petit pincement au coeur en entendant ce genre de réflexion.
Si j’avais pris des notes à chaque fois j’aurais pu écrire un bouquin à la Freud :

Matthieu, 27 ans

débuter jouer de la musique

Souvenirs ou cauchemard ?

Après une enfance paisible dans une grande ville de province, il entre au collège Trouvetout et découvre la flûte à bec avec ses petits camarades, bientôt traumatisé de devoir reproduire la sonate N°715 de Trukenvrak pour flûte à bec en Sol dièse devant toute sa classe. Après cet événement Matthieu n’est plus le même. Il renonce pour tout jamais à la musique, enterre vivant son baladeur tout neuf et brûle en secret sa flûte à bec en plastique. Lors d’une visite il me fait part de son désarroi car sa fille, alors âgée de 3 mois, semble réagir joyeusement au rythme de la musique émise par la télévision des voisins. « Aurait-elle l’oreille musicale ? Comment mettre un terme à cette folie ? »

 

Je blague un peu à ce sujet, mais si vous vous demandez comment devenir musicien alors que vous lisez cet article, c’est que, chez vous aussi, votre fibre musicale est bien vivante 🙂
Seulement voilà, si je vous déballe toute une théorie sur le sujet, ça ne va pas vous servir : il y a des centaines de sites et de bouquins sur la théorie musicale, sur l’utilisation normalisée de chaque instrument, sur la décomposition des compositions de chaque auteur et même les règles du conservatoire… ce n’est pas ça qui va vous motiver à vous mettre à la musique.

Et justement, je suis pour que chaque habitant de la planète devienne musicien. Si chacun avait l’occasion de révéler le musicien qui est en lui, la Terre serait plus harmonieuse 🙂

Vous avez – vous aussi – des qualités de musicien. La musique commence quand vous appréciez une ambiance musicale dans un film, une note suspendue après une tempête philharmonique, un rythme qui bouge bouge bouge ton corps, ce hit à la radio qui fait claquer des doigts même quand vous conduisez, et même ce son de nature lors de votre escapade en forêt !
Alors, bien que le sujet parle de 3 qualités, je vais vous parler en réalité de 3 actions.

Fini la théorie : la musique c’est du son, de l’action, du mouvement, du souffle. La musique c’est la vie, vous ne croyez pas ?

 

Même si vous croyez encore que vous n’êtes pas fait pour la musique, ou que vous êtes trop timide pour vous lancer ou que vous n’avez pas « l’oreille« , alors que vous en avez une de chaque côté de la tête, je vous propose 3 actions pratiques à mettre en oeuvre, en toute simplicité, sans arrière pensée, juste pour goûter 🙂

 

1/ Si la musique ne vient pas à vous, allez à la musique

débuter la musique et se motiver pour jouer

Tentez l’aventure, respirez, jouez !

D’accord, j’ai compris. Vous aussi vous avez une flûte à bec de collège coincée dans la gorge, ou pire un piano que vos parents vous ont forcé à digérer dès que vous avez eu l’âge de vous assoir.
En plus vous avez subi les railleries de vos proches dès que vous poussiez la chansonnette et vous n’aviez fait que bouger les lèvres pendant la fête de fin d’année de peur qu’on vous lance des tomates pourries.

La musique n’est peut-être pas venue à vous, avec grâce et facilité. OK !
Si le système n’a pas fonctionné, je vous propose de changer le système : allez, avec détermination et curiosité, vers la musique 🙂

 

Trouvez un groupe d’amis pour vous motiver, un club de musique pour débuter, un prof sympa, louez ou empruntez un instrument et si ça ne semble pas le bon, changez !
Et même si vous n’arrivez pas à trouver un « instrument », vous pouvez aussi créer votre musique grâce à ce qui vous sert, justement, à lire ceci : un ordinateur 🙂
Aujourd’hui la technologie vous permet de mixer, recycler, créer note après note tout ce qui vous passe par la tête.

 

Et la théorie ?

Vous pensez que le petit Jimi Hendrix connaissait la théorie de la guitare quand il s’entrainait sur… un balai ? Vous pensez que les DJ d’aujourd’hui ont fait le conservatoire ? Dans un tube planétaire – With or without you de U2 – le bassiste utilise, dans tout le morceau, 4 notes 🙂

Moralité : oubliez un moment vos croyances sur la musique et essayez. Et lisez aussi la suite de cet article 🙂

 

2/ Visez « bon » pour commencer

pas à pas pour apprendre la musique

Une note après l’autre, c’est tout ce qu’il y a à faire

Pour devenir un bon musicien, je ne vous le cache pas, il y a du boulot.
Même un génie de la musique doit pratiquer, s’entrainer, user de patience et persévérer suffisamment pour devenir « bon » avant d’être « le meilleur ».

En fait, il existe 2 techniques officielles pour devenir le meilleur : 1) s’entraîner environ 10.000 heures et 2) utiliser une faille spatio-temporelle pour compresser 10.000 heures de pratique en 1 seconde.

Alors je vous conseille de commencer par définir ce « bon » qui sera votre premier but 🙂

 

Par exemple, à la basse rock, vous pouvez décider d’être bon quand vous arrivez à jouer « Smoke on the water » ou « Highway to hell » sans faute d’un bout à l’autre du morceau. C’est un début simple, ça ne semble pas délirant comme premier objectif.
Ou alors de monter un groupe d’ami, pour délirer ou pour pratiquer, et vous lancer le défi de jouer 1 morceau différent chaque semaine.

Les bons musiciens sont ceux qui ont fait le premier pas, c’est-à-dire de prendre un premier instrument et d’essayer de le pratiquer.
Que j’aime ou pas leur style n’a aucune importance. Ils le font, et même avec la candeur d’un enfant d’un an qui tape pour la première fois sur une paire de bongos, ils me font plaisir autant qu’ils en prennent 🙂

 

En parlant de plaisir, puisque c’est le plus important je l’ai mis en dernier 🙂

 

3/ Prenez du plaisir

Un jour je surprends une conversation entre un élève et son prof pendant un cours de piano. L’élève a plus de 60 ans et je peux déduire de sa difficulté à enchainer les différents passages qu’il n’a pas acquis une grande aisance avec cet instrument. Le prof l’a aussi remarqué car il semble agacé d’entendre les erreurs répétées sans distinction par son élève : « je ne vois pas comment t’expliquer… tu as commencé trop tard, tu ne deviendras pas un pianiste ». L’élève, lui, ne venait pas au cours pour devenir un grand pianiste de gala : « ce n’est pas grave, je cherche uniquement à me faire plaisir ! ».
Ce qu’il veut, cet homme, c’est jouer de son piano chez lui pour en entendre les vibrations, jouer ses mélodies favorites, s’imaginer qu’il est Belmondo jouant à moitié-nu dans Le Magnifique 🙂

 

Une autre pianiste : Valentina Lisitsa après un concert et 3 bis, re-rentre en scène et joue La lettre à Élise de Beethoven ! (là vous pouvez cliquer sur ce lien et revenir continuer votre lecture)
C’est un peu comme si vous décidiez de jouer sur scène la ligne de basse de Smoke on the water solo, c’est le morceau standard avec lequel un enfant débute le piano.
Elle s’assoit, joue les premières notes. Alors qu’elle vient de jouer 2 heures de piano virtuose, tout le monde rit. Vous croyez que ça la dérange ? Elle s’en fout. Elle se fait plaisir, que ça vous plaise ou non 🙂
Vous aussi faites-vous plaisir.
Ne l’oubliez pas, je vous en prie !

 

Écoutez cette pianiste, écoutez cet air connu de toute la planète, ces personnes qui vous ont fait croire que vous ne pouviez pas vous exprimer par la musique, il est temps de s’assoir dessus et de jouer ce qui viendra, de la manière qui vous sied le mieux, sans plus de peur, sans plus de honte, sans rien avoir à prouver à quiconque, sans retenue, pour partager, pour vous faire plaisir.

 

se faire plaisir en musique

C’est en me faisant plaisir que je me suis retrouvé avec ma basse en Transylvanie 😉

Vous aussi faites-vous plaisir.
Ne l’oubliez pas, à chaque fois que vous jouerez de la musique.
Pensez pour vous-même « Et maintenant, profite ! », et jouez 🙂
Je vous souhaite de nombreux moments de bonheur musical.
Résumé pour vous lancer :
1/ Il n’y a que vous qui puissiez le faire : faites simplement un premier pas
2/ N’imaginez pas être un dieu demain : fixez-vous un premier objectif raisonnable
3/ Faites-vous plaisir, c’est un objectif en soi, atteignable à chaque note 🙂

 

À propos du thème de cet article
Cet article fait partie d’une rencontre de plusieurs blogueurs musiciens autour du thème « 3 qualités essentielles pour devenir un bon musicien ». Il est organisé par Christophe du blog apprendrelaguitaretousniveaux.com qui vous explique, entre autres, comment définir vos objectifs lorsque vous vous lancez dans l’aventure musicale 🙂

Entrez votre prénom et votre email pour que
je vous envoie le Pack Débutant gratuitement :

Mots-clés efficaces :

comment faire pour être un bon bassiste ?, qulles ont les qualités dun bon pianiste, comment devenir un artiste musicuen pianiste, comment devenir un bon bassiste, être un bon guitariste bass, qu est ce qu un bon musicien, qualité dun musicien, quelle qualité faut avoir pour jouer d\uni instrument, Un bon artiste musicien

Auteur: Johann

Partagez cet article sur

7 Commentaires

  1. c’est génial ! ça me redonne le sourire d’avoir lu cet article !!
    je vais me donner à fond et progresser afin d’accomplir mes objectif qui sont « savoir jouer de tout instrument de ce monde  » et  » devenir un grand musicien et artiste « .
    merci encore , « la musique est bonne » dirait J.J.Goldman :-D.

    Poster une réponse
    • Et moi ça me donne le sourire de lire ce commentaire 😉
      Bonne continuation !

      Poster une réponse
  2. Salut !
    Je voudrais te dire un énorme merci pour tout ces articles et ton blog ! Je viens juste de la découvrir et cela renforce encore plus mon envie de commencer à jouer de la basse !

    Merci encore !

    Poster une réponse
    • Salut la Bouquineuse 🙂

      Merci à toi, je te souhaite bien du plaisir en musique.
      Si tu as des sujets sur lesquels je peux t’aider, fais-le moi savoir 😉

      À bientôt !

      PS : je vois que tu as laissé l’adresse de ton blog labouquineuseweb, je vais aller y faire un tour 🙂

      Poster une réponse
      • Merci beaucoup ! 😀
        Je souhaite m’acheter une basse et une ampli pour débuter, je ne sais pas trop quoi prendre, j’ai lu ton article sur ce sujet (qui est hyper intéressant), tu as des modèles types qui font l’affaire ? ^^

        Pour débuter, tu me conseilles plutôt les cours, le Conservatoire ou en autodidacte ?

        A bientôt !

        Poster une réponse
        • Si tu as un budget qui te le permet, je te conseille vivement de prendre une basse et un ampli qui a un bon gros son sans trop d’effort 🙂
          Ma première basse était une vieille Yamaha super lourde avec un manche large, vraiment pas facile à jouer.
          J’en ai bavé avant de comprendre (bien plus tard) que j’aurais pu prendre un raccourcis en ayant une basse plus accessible…
          Aujourd’hui tu trouves des Squier ou des Cort dont le manche est facile à jouer, ainsi que des amplis 100W ou plus qui t’offre un son chaud, berçant, vibrant, qui te prend bien aux tripes dans trop d’effort… en 2 mots, idéal pour se faire bien plaisir même si tu as 5 minutes de basse derrière toi 🙂

          En ce qui concerne les cours, je te conseille de trouver un prof qui ait une approche qui te convienne.
          Le Conservatoire… si c’est une façon de faire qui te convient pourquoi pas, mais à mon sens ça dépend surtout du prof.
          Selon moi, dans n’importe quelle discipline le plus important est de pouvoir choisir le prof qui va te transmettre son savoir d’une façon qui te permette d’évoluer. Comme en philosophie ou tu choisirais un maître qui soit en résonance avec tes principes de vie, trouve un prof qui saura te guider vers ce que tu veux atteindre : plaisir de jouer tes morceaux favoris, faire du blues, du jazz, jouer dans un orchestre symphonique ou une grosse formation, monter un petit groupe d’amis… ce n’est ni la même approche ni le même niveau d’études 🙂

          Autodidacte c’est aussi très bien pour commencer, puis dès que tu sens que tu atteins un « plateau » de progression tu en sauras aussi un peu plus sur ce vers quoi tu veux te diriger.
          Cela te laisse le temps de choisir et tu seras donc plus à même de savoir quel type de prof pourra te faire évoluer 😉

          Dans tous les cas, tu auras à faire les premiers exercices de ton côté : ça, personne ne peut le faire à ta place !
          Mon conseil : fais-le en t’amusant 😉

          Poster une réponse
  3. un énorme merci, enfin quelqu’un qui a compris ce qu’il faut dire pour commencer à jouer
    tous vos mots résonnent très fort
    bravo Johann

    Poster une réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez le Pack débutant et prenez plaisir à jouer dès aujourd'hui ! Cliquez ici
Hello. Add your message here.