10 raisons qui font que nous sommes bassistes

Vous pouvez recevoir dès aujourd'hui le Pack Débutant gratuitement : je vous l'envoie sur simple demande 🙂

La basse a un beau son rond et velouté qui nous fait craquer. Je me demande même comment font les gens pour ne pas choisir cet instrument par défaut tellement elle fait vibrer les corps transis de toute l’audience.

Pourquoi moi ? Pourquoi vous ? Sommes-nous plus sensibles à la beauté que les autres ?

 

1. Le guitariste a eu peur pour ses p’tits doigts

Les grosses cordes bien graves qui accrochent la peau ont fait fuir cet habitué des petites cordes sensibles 🙂

Ça ne veut pas dire que vous n’avez pas souffert le temps que vos premières ampoules cicatrisent, mais au moins ça ne vous a pas fait renoncer !
À présent que vos doigts ont gagné en épaisseur, à vous l’gros son 😛

coin basse tranquille

Il y en aura toujours un autre qui fera le zouave pour se rendre intéressant

 

2. On préfère le coin de la scène pépère

Alors bien sûr il y a toujours des Sting, des Calogero, des Gail Ann Dorsey et des Nino Ferrer (ah, on me dit à l’oreillette qu’il est mort, RIP) pour me contredire, mais en règle générale on n’est pas chiant niveau trac.
Perso j’aime me caler dans mon coin, si quelqu’un a besoin d’un signal pour se recaler, il sait où me trouver 

 

3. On est du genre à boire d’une main et jouer de l’autre

Le mythe du bassiste qui n’a que 4 cordes à gérer et qui n’a rien d’autre à glander est bien vivant : le bassiste est celui qui vide son verre, joue pépère et caresse les jolies filles avec seulement deux mains et dix doigts.
Elle est pas belle la vie ? 

Bassistes en pleine action de groove-brainstorm

Bassistes en plein meeting de groove-brainstorm

 

4. 6 ça faisait trop d’un coup, 4 c’est déjà bien assez d’boulot

Puisqu’on parle des cordes, c’est vrai que la basse semble plus simple à prendre en main avec ses 4 grosses cordes.
Vous verrez rapidement que ça n’enlève rien à la difficulté technique ni à votre plaisir de jouer.

Vous cherchiez le plaisir de la musique tout en choisissant une prise en main sans prise de tête ? La basse est définitivement faite pour vous !

 

5. Guitariste, pianiste ou batteur ça faisait trop geek

le jack votre unique matos

Le jack : le seul matos dont on a réellement à se soucier !

 

Ben oui, pas besoin de gros matos : une basse, un ampli qui tient la route, un jack entre les deux et vous voilà prêt !
En plus au niveau réglage et balance, c’est réglé en 2 minutes, rien à voir avec les racks de pédales d’effets et les sets de caissons de vos compères zikos.
En fait, c’était bassiste ou chanteur et rien ne vous empêche de faire les deux si vous êtes chaud 

 

 

6. Le droit à l’erreur

glisser erreur basse

Bassiste : membre du groupe à l’abri de l’erreur et du trac

Vous avez glissé sur la queue du chien ?
Votre jack est débranché depuis 2 minutes ?
Une corde vient de claquer sans prévenir ?
Ne vous inquiétez pas, personne ne s’en est aperçu. Et si c’est le cas, continuez comme si de rien et vous passerez pour un héros ! 

 

Bassiste ? Le pilier zen du groupe.

 

 

7. Les vacances hors répétitions

Le guitariste et le chanteur devront ressortir « Tears in heaven », « Hallelujah » (à la Jeff Buckley bien sûr) et « More than words » dès qu’une minette montrera le bout de son nez… nous nous contentons d’aborder, de partager un verre et de taper la discute pendant qu’ils font le show.

C’est comme sur scène, à chacun sa technique et à chacun son rôle dans le groupe 
Et puis de toutes façons vous n’avez pas de version acoustique alors, une fois l’ampli rangé, vous êtes en congé !

vacances guitare basse

Passez à la basse et restez zen 🙂

 

 

8. Répétitions ???

Heu oui… bon d’accord, après avoir accepté de devenir le bassiste du groupe dès le réveil (11h59), vous avez feuilleté les petites annonces (12h07), acheté un modèle d’occasion avec ampli (16h29), un jack et un set de cordes neuves (17h42) que le guitariste vous a accordées deux minutes avant le début du concert (21h58). Pendant le concert vous avez assuré en jouant les cordes à vide et en suivant les singeries du guitariste qui vous montrait 3 accords et les baguettes du batteurs qui indiquaient la fin du morceau… De toutes façons le petit ampli d’occase était à peine audible derrière les monstres du reste du groupe, alors vous avez pu échanger quelques regards souriants avec une jolie minette qui dansait tranquille pas loin.

La répèt’, rdv la semaine prochaine ok ? 

 

9. Gros son et gros ampli

En plus de pouvoir faire vibrer les vitres et les entrailles des groupies, notre énorme ampli sur roulettes permet de sortir plus de bouteilles que tout le reste du groupe confondu.
Après chaque tournée de concerts c’est la semaine open bar à la salle de répèt’ !
Quoi ? Je sais pas d’où elle viennent… elles ont dû tomber dedans pendant le solo de slap 

 

et enfin…
10. Il en fallait bien un et c’est la seule place qui restait !

Si vous pensiez être devenu bassiste par sacrifice, détrompez-vous. Vous avez devant vous une autoroute de gros sons et de plaisir de concerts bien fun en laissant le boulot aux champion(ne)s du devant de la scène !
En plus comme vous avez choisi une niche, vous aurez toutes les facilités du monde à trouver un nouveau groupe dès que les champions en question auront dissout le groupe après s’être battus pour une gonzesse (ou un minet) de passage 
En tant que bassiste vous avez un rôle primordial et souvent mésestimé dans le groupe.
Vous êtes à la fois un pilier harmonique et rythmique et vous avez une place idéale pour coordonner la bonne marche du groupe.
Donc faites-vous plaisir et développez votre style à votre rythme !
D’ailleurs, avoir l’âme d’un leader groovy sans être un m’as-tu-vu, c’est une onzième raison qui fait qu’on a choisi cet instrument 🙂

Et vous, qu’est-ce qui vous a fait vibrer et qui vous a donné envie de commencer la basse ? 

 

Entrez votre prénom et votre email pour que
je vous envoie le Pack Débutant gratuitement :

Mots-clés efficaces :

les bassiste, devenir bassiste pro, la basse c\est chiant

Auteur: Johann

Partagez cet article sur

5 Commentaires

    • Moi je faisais de la guitare et puis stop j’ai arrêté, je n’arrivais pas à progresser plus après un certain niveau. 10 ans de pose, un ami me demande de faire 3 notes sur sa basse pendant qu’il répète une de ses composé à la guitare et là SPAAAAATCH dans la tronche (« la basse dans ta face » comme dirait l’autre!). Une évidence! comme quoi on a tous un instrument de prédilection, il faut juste le trouver avant qu’il ne soit trop tard!

      Poster une réponse
  1. T’y va un peu fort mais je me retrouve dans certain truc !! Alors meme sans exagéré, les répéts ça demande bien du travail pour les doigts, c’est pour ça qu’on fait les pauses 🙂
    Ton site est super, j’espère que tu va continuer, met des astuces car c’est vide !

    Poster une réponse
    • Salut Pascal,
      T’en fais pas pour les doigts, tu vas vite t’habituer 🙂

      Et pour les astuces t’en fais pas, là c’est mon premier article je vais en ajouter beaucoup d’autres.

      Tu gagnes l’Oscar du Premier Comm sur le site, yeah ! Merci 🙂

      Poster une réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez le Pack débutant et prenez plaisir à jouer dès aujourd'hui ! Cliquez ici
Hello. Add your message here.