Archives par étiquette : bassiste

grilles d'accords jazz basse

Quelle grille d’accords utiliser pour jouer un blues

 

Et toi, c’est quoi ta grille de blues par défaut ?

Jouer un p’tit blues c’est agréable, mais quelle grille utiliser pour jouer un blues quand chacun a des références différentes ?

Hé bien la réponse est toute simple : ça dépend 🙂

Dans un article précédent j’explique en détails comment est structurée la grille de blues « classique » (voir le schéma ci-dessous), la grille en 12 mesures qui est la plus souvent utilisée en boeuf lorsqu’on démarre sur un blues sans discussions préliminaires.

 

grille-de-blues-en-12-mesures

Grille de blues « classique » en 12 mesures. (1) est la tonique, (2) la quarte et (3) la quinte de la gamme majeure.

 

Là on ne remet pas en question les origines de l’histoire du blues ni les vétérans du genre, pour qui le blues se résume à mettre leur coeur, leurs tripes et leur âme dans le blues… non.
Là on parle de taper un boeuf loin du sang et de la sueur des champs de coton 🙂

Le blues sur le manche de la basse

 

doigte-de-grille-de-blues-a-la-basse

Tonique (1), quarte (2) et quinte (3) qui servent de base à la grille

< Début de la théorie >

Petit rappel pour ceux qui n’ont pas lu les épisodes précédents : le petit schéma ci-contre est la représentation, sur le manche de la basse, des notes utilisées comme notes principales des accords de la grille de blues.

Donc si par exemple votre blues est en Mim7 (mi mineur septième, noté aussi Em7), hé bien votre note (1) sera tout simplement « Mi« .

On retrouve alors sur le manche la note (2) = La et la note (3) = Si

< Fin de la théorie >

Alors quelle grille utiliser pour mon blues ?

 

Maintenant que vous avez écouté des heures de blues bien balancés vous avez envie d’en jouer quelques-uns avec vos amis.

Et c’est bien naturel, c’est votre objectif number one de musicien : vous faire plaisir entre amis ! 🙂

Oui mais voilà, si vous avez essayé de jouer quelques blues à l’oreille sur vos albums préférés, vous avez trouvé qu’il y a bien des variations de grilles selon les genres et les artistes.

La version courte

 

Une version très simplifiée – en seulement 8 mesures – est parfois utilisée dans certains morceaux du style ragtime ou blues très lent.

 

grille-de-blues-ragtime-8-mesures

Grille de blues en 8 mesures (style ragtime par exemple…)

 

Malgré le fait qu’elle est courte, cette grille peut être trompeuse en groupe car elle enchaine les transitions rapidement entre les accords successifs.
Cela signifie, pour vous bassiste, un petit travail de liaison entre les accords pour bien caler tout le monde.
Si vous le saviez pas, c’est d’ailleurs votre principal rôle dans ce genre de situation : prendre soin de bien caler tout le monde, surtout lorsque le morceau est lent.

La variation

 

Une autre version de notre grille de blues en 12 mesures est cette variation qui revient assez régulièrement.

Comme vous le constatez sur le schéma qui suit, elle est composée majoritairement sur un seul accord. Il est donc facile d’y composer votre ligne de basse peinard mais… cette fois encore il faudra veiller aux transitions pour « annoncer » les changements d’accords.

 

grille-de-blues-variation-12-mesures

Variation de grille de blues en 12 mesures

 

Que ce soit vous ou bien le batteur qui assure ces liaisons, il vous faudra veiller à bien caler tout le monde pour atterrir en douceur sur les variations (2) et (3) de la grille 🙂

Pour vous entrainer, jetez un oeil à des morceaux comme « I got my mojo workin’ » par Muddy Waters ou Jimmy Smith. Cette même chanson reprise dans 2 styles bien différents vous permet de travailler votre ligne de basse en variant le rythme et les enchainements tout au long de la grille 🙂

Un classique non conventionnel

 

Puisqu’on parle de Muddy Waters, autant mettre à plat sa grille de blues pour son très célèbre « Hoochie Coochie Man » !

En effet tout le monde reconnait en un instant ce morceau mythique dès les premières notes, mais avez-vous déjà écrit noir sur blanc les notes qui en composent la grille ?

Pas besoin de vous donner cette peine, voici un petit schéma tout en couleurs pour vous le mettre en tête une seconde 🙂

 

grille-de-blues-hoochie-coochie-man-muddy-waters

Grille d’accords à la basse pour Hoochie Coochie Man de Muddy Waters

 

Ce blues est joué en La, ce qui revient à jouer celle grille ainsi :

  • (1) = La – corde à vide
  • (2) = Ré – corde à vide
  • (3) = Mi – grosse corde à vide

Côté main gauche, c’est plutôt pépère 🙂

Comparaison des grilles de blues

 

Si je faisais un schéma pour toutes les variations de blues de la planète, cet article ferait 42 kilomètres de long et vous choperiez une crampe de l’index à vouloir tout dérouler avec votre souris 🙂

Il est plus pratique d’apprendre à faire ces grilles vous-même en écoutant et transcrivant vos blues favoris à l’oreille.
Même si beaucoup de grilles se ressemblent, certaines ne se différencient que par quelques altérations d’accords de liaison entre certaines mesures, et ceci concerne généralement les dernières de la grille.
Il n’y a que si vous commencez à chercher des variations plus « jazzy » que vous compliquez sérieusement le problème, et ce n’est pas le sujet aujourd’hui 🙂

 

Voici un dernier schéma comparatif des différentes grilles de blues les plus classiques.

 

comparaison-de-grilles-de-blues

Comparaison de grilles de blues parmi les plus connues et utilisées

 

Ce dessin vous montre deux choses :

  • vous pouvez vous souvenir d’une grille à partir de son aspect graphique,
  • ce ne sont pas les plus grands noms qui ont les grilles les plus compliquées 🙂

 

Le rôle du bassiste dans un blues

Pour conclure, n’oubliez pas une chose : une fois que vous savez quelle grille utiliser pour taper un p’tit blues entre amis, n’oubliez pas… de compter !
Hé oui, le meilleur moyen pour bien garder tout l’monde sur la grille c’est d’être sûr de savoir où vous en êtes à tout moment pour ramener les membres du groupe dans les rails quand ils s’égarent en chemin 🙂
Je vous souhaite bien des heures de plaisir en blues 🙂

Mots-clés efficaces :

grilles des notes sur la manche de la guitar, grille accord blues en si, grille accords blues, grille accords pipeline, Grille du jazz pour taper le boeuf, grilles daccords de blues, jouer avec grille accord
une nouvelle cover chaque semaine basse électrique

Mon DÉFI basse – 1 nouvelle COVER par SEMAINE

À présent le plus dur est fait.
J’ai sorti la basse, dépoussiéré l’ampli et commencé à travailler les doigts chaque jour 

Première bonne nouvelle, l’instrument est moins indigne que je le pensais. Même après quelques années sans jouer, j’arrive à tenir la longueur sans trop avoir les doigts ankylosés.
Mais niveau propreté des notes et précision, ouille !

Du coup j’ai commencé à fouiller dans mes vieilles playlists pour ressortir mes morceaux d’entraînement préférés : bonnes grosses lignes groovy, grands classique funk et rock, et puis les bonnes vieilles grilles d’impro pour me lacher un peu

Comme ce blog me motive à reprendre la basse et à jouer avec plaisir, j’ai décidé d’aller plus loin dans le concept… et de partager tout ça avec vous !

Voici donc :

défi bass & beatbox 1 cover par semaine

Ce que je veux faire est très simple, mais va me demander de tenir un rythme soutenu

Chaque semaine je vais ajouter à la catégorie « Morceaux d’études » une nouvelle Cover de la Semaine.

Je vais y partager avec vous la déconstruction, la dissection, toujours de manière simple et efficace, d’un nouveau morceau.

Ainsi pour chaque cover vous trouverez :
– les tablatures de la ligne de basse,
– un podcast d’une partie du morceau pour le travailler en boucle de votre côté,
– une explication simple de la construction du morceau,
– si possible une vidéo qui détaille les différentes parties du morceau.

À l’heure où j’écris cet article, je n’ai encore jamais publié de vidéo de ce type… donc soyez indulgents avec la qualité de ma prestation svp 🙂
Toute critique constructive est toujours la bienvenue : j’ai tout à apprendre dans ce domaine !

 

Choix des covers : à vous de jouer !

 

Pour commencer je vais utiliser les morceaux qui viendront au fur et à mesure de ma playlist.

Si vous, de votre côté, vous souhaitez bosser la basse sur des morceaux en particulier, faites-m’en part dans les commentaires ci-dessous
Je ferai mon possible pour publier un prochain article de ce défi avec vos artistes préférés.

En fait, vos commentaires vont me motiver à fond pour bosser les morceaux que vous choisirez et vous préparer les tablatures ainsi que des podcasts pour vous entraîner ! Motivation et boost au max pour moi, prise en main pour vous et exercice pour tout le monde : c’est du 100% gagnant-gagnant 

Alors à vos claviers !

Vous avez un morceau en tête et vous n’arrivez pas à en trouver la ligne de basse ? Un nouveau morceau de votre groupe préféré vient de sortir et vous ne trouvez pas de tablatures ? Vous cherchez un riff super connu pour votre prochaine répèt’ ?

N’hésitez plus et postez en commentaires les morceaux que vous voulez voir ajoutés ici.
De mon côté, je fais chauffer les cordes 

À très bientôt !

 

vacances guitare basse

10 raisons qui font que nous sommes bassistes

La basse a un beau son rond et velouté qui nous fait craquer. Je me demande même comment font les gens pour ne pas choisir cet instrument par défaut tellement elle fait vibrer les corps transis de toute l’audience.

Pourquoi moi ? Pourquoi vous ? Sommes-nous plus sensibles à la beauté que les autres ?

 

1. Le guitariste a eu peur pour ses p’tits doigts

Les grosses cordes bien graves qui accrochent la peau ont fait fuir cet habitué des petites cordes sensibles 🙂

Ça ne veut pas dire que vous n’avez pas souffert le temps que vos premières ampoules cicatrisent, mais au moins ça ne vous a pas fait renoncer !
À présent que vos doigts ont gagné en épaisseur, à vous l’gros son 😛

coin basse tranquille

Il y en aura toujours un autre qui fera le zouave pour se rendre intéressant

 

2. On préfère le coin de la scène pépère

Alors bien sûr il y a toujours des Sting, des Calogero, des Gail Ann Dorsey et des Nino Ferrer (ah, on me dit à l’oreillette qu’il est mort, RIP) pour me contredire, mais en règle générale on n’est pas chiant niveau trac.
Perso j’aime me caler dans mon coin, si quelqu’un a besoin d’un signal pour se recaler, il sait où me trouver 

 

3. On est du genre à boire d’une main et jouer de l’autre

Le mythe du bassiste qui n’a que 4 cordes à gérer et qui n’a rien d’autre à glander est bien vivant : le bassiste est celui qui vide son verre, joue pépère et caresse les jolies filles avec seulement deux mains et dix doigts.
Elle est pas belle la vie ? 

Bassistes en pleine action de groove-brainstorm

Bassistes en plein meeting de groove-brainstorm

 

4. 6 ça faisait trop d’un coup, 4 c’est déjà bien assez d’boulot

Puisqu’on parle des cordes, c’est vrai que la basse semble plus simple à prendre en main avec ses 4 grosses cordes.
Vous verrez rapidement que ça n’enlève rien à la difficulté technique ni à votre plaisir de jouer.

Vous cherchiez le plaisir de la musique tout en choisissant une prise en main sans prise de tête ? La basse est définitivement faite pour vous !

 

5. Guitariste, pianiste ou batteur ça faisait trop geek

le jack votre unique matos

Le jack : le seul matos dont on a réellement à se soucier !

 

Ben oui, pas besoin de gros matos : une basse, un ampli qui tient la route, un jack entre les deux et vous voilà prêt !
En plus au niveau réglage et balance, c’est réglé en 2 minutes, rien à voir avec les racks de pédales d’effets et les sets de caissons de vos compères zikos.
En fait, c’était bassiste ou chanteur et rien ne vous empêche de faire les deux si vous êtes chaud 

 

 

6. Le droit à l’erreur

glisser erreur basse

Bassiste : membre du groupe à l’abri de l’erreur et du trac

Vous avez glissé sur la queue du chien ?
Votre jack est débranché depuis 2 minutes ?
Une corde vient de claquer sans prévenir ?
Ne vous inquiétez pas, personne ne s’en est aperçu. Et si c’est le cas, continuez comme si de rien et vous passerez pour un héros ! 

 

Bassiste ? Le pilier zen du groupe.

 

 

7. Les vacances hors répétitions

Le guitariste et le chanteur devront ressortir « Tears in heaven », « Hallelujah » (à la Jeff Buckley bien sûr) et « More than words » dès qu’une minette montrera le bout de son nez… nous nous contentons d’aborder, de partager un verre et de taper la discute pendant qu’ils font le show.

C’est comme sur scène, à chacun sa technique et à chacun son rôle dans le groupe 
Et puis de toutes façons vous n’avez pas de version acoustique alors, une fois l’ampli rangé, vous êtes en congé !

vacances guitare basse

Passez à la basse et restez zen 🙂

 

 

8. Répétitions ???

Heu oui… bon d’accord, après avoir accepté de devenir le bassiste du groupe dès le réveil (11h59), vous avez feuilleté les petites annonces (12h07), acheté un modèle d’occasion avec ampli (16h29), un jack et un set de cordes neuves (17h42) que le guitariste vous a accordées deux minutes avant le début du concert (21h58). Pendant le concert vous avez assuré en jouant les cordes à vide et en suivant les singeries du guitariste qui vous montrait 3 accords et les baguettes du batteurs qui indiquaient la fin du morceau… De toutes façons le petit ampli d’occase était à peine audible derrière les monstres du reste du groupe, alors vous avez pu échanger quelques regards souriants avec une jolie minette qui dansait tranquille pas loin.

La répèt’, rdv la semaine prochaine ok ? 

 

9. Gros son et gros ampli

En plus de pouvoir faire vibrer les vitres et les entrailles des groupies, notre énorme ampli sur roulettes permet de sortir plus de bouteilles que tout le reste du groupe confondu.
Après chaque tournée de concerts c’est la semaine open bar à la salle de répèt’ !
Quoi ? Je sais pas d’où elle viennent… elles ont dû tomber dedans pendant le solo de slap 

 

et enfin…
10. Il en fallait bien un et c’est la seule place qui restait !

Si vous pensiez être devenu bassiste par sacrifice, détrompez-vous. Vous avez devant vous une autoroute de gros sons et de plaisir de concerts bien fun en laissant le boulot aux champion(ne)s du devant de la scène !
En plus comme vous avez choisi une niche, vous aurez toutes les facilités du monde à trouver un nouveau groupe dès que les champions en question auront dissout le groupe après s’être battus pour une gonzesse (ou un minet) de passage 
En tant que bassiste vous avez un rôle primordial et souvent mésestimé dans le groupe.
Vous êtes à la fois un pilier harmonique et rythmique et vous avez une place idéale pour coordonner la bonne marche du groupe.
Donc faites-vous plaisir et développez votre style à votre rythme !
D’ailleurs, avoir l’âme d’un leader groovy sans être un m’as-tu-vu, c’est une onzième raison qui fait qu’on a choisi cet instrument 🙂

Et vous, qu’est-ce qui vous a fait vibrer et qui vous a donné envie de commencer la basse ? 

 

Mots-clés efficaces :

archibald leggett bassiste, Pourquoi les bassistes sont des musiciens sympa ?, pourquoi jouer la guitare basse ?, journée internationale des bassistes, jean Did Tombolahay bassiste, huthman natural bassiste, cest quoi être un bon bassiste, bassistes en solo ou en groupe, bassiste, avantage dêtre bassiste