Archives par étiquette : basse

jouer-du-blues-a-la-basse-electrique

Suivre une ligne de blues à la basse

Comme vous le savez sans doute, le blues a ses racines dans une musique simple et riche en émotions, exprimant… hé bien, le blues justement 🙂
Depuis plus d’un siècle, il est devenu un style majeur de la musique occidentale, en particulier après qu’il ait enfanté du jazz, du rock, du reggae, du R’n’B et de tous leurs dérivés.

Du coup, en apprenant à jouer du blues, non seulement vous pouvez vous faire plaisir en improvisant un boeuf entre amis, mais vous entrez de plein pied (je devrais dire doigts) dans plusieurs styles qui reprennent exactement les mêmes structures de composition.

Une structure courte

Avez-vous remarqué que bien des morceaux de rock, de reggae ou de blues sont répétitifs ?
Contrairement à la musique classique dans laquelle vous trouvez souvent une mélodie qui court du début à la fin du morceau, dans le blues vous allez aisément trouver un motif composé de quelques accords (souvent seulement 3 !) et qui est répété tout au long du morceau.
Bien sûr dans certains cas vous pouvez trouver une introduction, une variation (pont, altération) et une fin originale, mais globalement la structure du blues est basée sur 8 à 16 mesures.
Cela signifie que vous pouvez écrire votre ligne de basse avec 8 à 16 petits rectangles qui constitueront le morceau !

Autrement dit, un blues se dessine sur un bout de papier en une minute et hop, tout le monde peut le jouer 🙂

Et pour nous, bassistes, qui n’avons pas besoin de connaître la mélodie pour nous joindre à la troupe, cela nous simplifie grandement la vie.

Encore mieux : en général on ne précise que la première note (appelée tonique) qui permet ensuite de jouer tout le morceau.
C’est pour ça que les pros ont toujours l’air de savoir ce qui va se jouer à l’avance quand ils se mettent à improviser ensemble 🙂
Il suffit de reconnaître quel est la tonique du premier accord, on sait ensuite que la grille sera celle d’un blues en 12 mesures.

La grille de blues en 12 mesures

Lorsqu’on parle d’un blues en jam session, dans 99% des cas personne ne se soucie de préciser quelle grille est utilisée.
En effet, « par défaut » la grille sera faite en 12 mesures, en suivant ce modèle :

 

grille-de-blues-en-12-mesures

Grille d’accords pour un blues en 12 mesures. (1) est la tonique, (2) la quarte et (3) la quinte de la gamme majeure.

 

Comme vous le constatez, j’ai volontairement simplifié cette grille en n’indiquant aucun nom d’accord.

En effet, mon but dans cet article est de vous montrer comment jouer un blues avec vos amis sans connaître le nom des notes 🙂

Théorie de grille résumée (cf schéma ci-dessous) :
– une fois la tonique (1) trouvée (exemple : « on joue un blues en La »), vous savez que les notes utilisées dans la grille seront
– la quarte (2) de la gamme majeure, c’est-à-dire la note directement située sur la case en-dessous de la première, puis
– la quinte (3), c’est-à-dire la note située deux cases plus haut que la précédente.

 

notes utilisées pour une grille de blues à la basse

Même code de couleurs et numéros, cette fois vue du manche 🙂

 

Voilà, c’est tout.
Le reste c’est de la broderie, de l’improvisation et de la musicalité selon votre humeur, et c’est aussi un certain sens de l’enchainement de votre ligne de basse d’un accord à l’autre.
J’y reviendrai plus en détails dans les articles qui traiteront du blues.

En conclusion

Pour cette première approche efficace, vous n’avez pas besoin de plus de connaissances pour jouer des heures sur plusieurs centaines de blues.
Si vous voulez commencer à ajouter votre propres notes sur des lignes de basse un peu plus évoluées, utilisez l’exercice 3 que j’ai inclus dans le Pack Débutant – vous pouvez le recevoir par email en indiquant votre prénom et votre email au bas de cet article.
Cet exercice vous permet de couvrir en quelques minutes les notes principales de chaque accord de la grille de blues, un outil précieux pour improviser vos premières variations 🙂

 

Suite de cette première partie (dans quelques jours) : comment apprendre à jouer un blues à la basse en 5 minutes (avec vidéo et exercices).

Mots-clés efficaces :

ligne de basse blues, Jouer la ligne de basse simplifié de, basse pour jouer du jazz language:FR
No time this time de Police, l'endurance à la basse électrique

Jouer No time this time de Police et travailler l’endurance à la basse

 

De tous les morceaux de Police, No time this time est le premier que j’ai aimé passer en boucle, à fond, pour me secouer dans tous les sens en mimant le solo de guitare et les mini-breaks de la fin.
Forcément, quelques temps après avoir fais entrer une basse dans mes quartiers je me suis attaqué à ce monument pour m’apercevoir aux dépends de mes doigts qu’il m’était plus facile de gigoter dans tous les sens que de faire cette ligne de basse du début à la fin sans faillir 🙂
Aaah le temps des premières ampoules et des doigts ankylosés, que de beaux souvenirs !
No time this time, la cruelle prise de conscience du facteur « endurance » dans la pratique de la basse électrique.

 

 

Petites astuces pratiques pour l’endurance

J’aborde rapidement le sujet dans la vidéo : l’endurance à la basse concerne à la fois les muscles et la résistance de la peau de vos doigts.
Pour les muscles vous pouvez relaxer régulièrement votre main droite en prenant quelques secondes pour étendre au maximum vos doigts.
Si vous avez le poignet, l’avant-bras et les jointures trop crispées, étendez vos bras sur les côtés en gardant vos épaules basses, en poussant les poignets le plus loin possible tout en ramenant le bout des doigts vers vous autant que possible.
C’est un petit exercice simple très utile pour tout détendre, que vous soyez avec votre basse ou à votre bureau.
Si votre peau sensible ne résiste pas au frottement et commence à développer des ampoules, là vous avez deux écoles.
Certains disent de les laisser sans les crever… Perso je fais le contraire : je les perce, je découpe dès que possible la peau morte séchée car c’est ce qui crée l’inconfort malgré la peau « neuve » sensible qui est dessous. C’est peut-être un peu trash mais ça me permet de rejouer et de reconstruire une couche de peau rapidement.

À vous de voir 🙂

 

Les tablatures complètes

No time this time n’a pas un doigté très compliqué, la vraie difficulté est de tenir le rythme jusqu’à la fin du morceau (j’y reviens au prochain paragraphe) 🙂

Couplet

G ----------------------------------------------------------------
D --------------------------------0-0-----------------------------
A 0-0-------------0-0-----------------3-3-0-0-3-3---------2-2----- x4
E ----3-3-0-0-3-3-----3-3-0-0-3-3-----------------3-3-3-3-----3-3-

(L’intro du morceau c’est simplement 2 fois la ligne du couplet)

Refrain : première partie

G ----------------------------------------------------------------
D ----------------------------------------------------------------
A ----------------------------------------------------------------
E 1-------1---1-------------------1-------1---1-------------------

G ----------------------------------------------------------------
D ----------------------------------------------------------------
A ----------------------------------------------------------------
E 3-------3---3-------------------3-------3---3-------------------

G ----------------------------------------------------------------
D ----------------------------------------------------------------
A ----------------------------------------------------------------
E 0-------0---0-------------------0-------0---0-------------------

 

Attention, dans cette partie du refrain vous jouez légèrement à contre-temps : dans chaque groupe de 3 notes, la première est sur le beat 1, et les deux suivantes sur le beat 3 et 4 🙂

Ensuite la seconde partie du refrain est constitué de 2 répétition du couplet :

G ----------------------------------------------------------------
D --------------------------------0-0-----------------------------
A 0-0-------------0-0-----------------3-3-0-0-3-3---------2-2----- x2
E ----3-3-0-0-3-3-----3-3-0-0-3-3-----------------3-3-3-3-----3-3-

 

À la fin du morceau vous enchaînez sans transition du dernier refrain à un riff sur le même tempo : c’est la dernière ligne droite avec de petites pauses pour les breaks de batterie bien efficaces 🙂
En groupe, répétez ce passage autant que le batteur tient assis ! 😉

 

G --------------------------------0-0-------------0-0-------------
D 3-3-0-0-----0-0-3-3-0-0-----0-0-----2-2-0-0-2-2-----2-2-0-0-2-2-
A --------3-3-------------3-3-------------------------------------
E ----------------------------------------------------------------

G 0-0-------------0-0-------------2-------------------------------
D ----2-2-0-0-2-2-----2-2-0-0-2-2---------------------------------
A ----------------------------------------------------------------
E ----------------------------------------------------------------

 

Exercice pour approche en douceur

Pour aborder ce morceau dans la zenitude, je vous propose de commencer par jouer une note sur deux.
Vous progresserez plus rapidement en gardant le tempo du morceau qu’en le jouant plus lentement car vous apprendrez ainsi à placer vos notes à l’oreille sur la batterie.

Voici la ligne de basse jouée de cette façon pour vous permettre de mieux la prendre en main.

 


Ensuite, petit à petit ajoutez de la rapidité et des notes pour obtenir le rythme soutenu final 🙂

 

Un dernier conseil pour tenir le coup jusqu’au bout du morceau : détendez bien votre bras droit.
Diminuez la tension et la force que vous mettez dans votre poignet, votre main et vos doigts, et augmentez votre concentration sur le mouvement et la précision de l’index et du majeur de la main droite.

 

Contrairement à ce que dit la chanson : prenez votre temps, respirez et profitez à fond de ce morceau puissant 🙂

 

Mots-clés efficaces :

jouer basse doigts language:FR
Comment jouer Last night a DJ saved my life à la basse

Comment jouer Last night a DJ saved my life à la basse

disco last night a DJ saved my life de indeep groove à la basse

Nous allons nous glisser cette fois dans ce hit international de la disco qu’est Last night a DJ saved my life, de Indeep.

 

 

Avant de commencer, une petite aparté : si vous avez besoin de mixer-fixer-lisser votre morceau sur le logiciel Live de Ableton, je vous conseille d’aller jeter un oeil au blog de Damien Bihel, le-son-ableton.fr, qui vous offrira au passage un petit guide pour réussir vos mixages ! Je l’ai découvert il y a peu de temps et, même si j’ai un peu mis de côté Live dernièrement, j’aurais bien aimé avoir ce site sous les yeux lorsque je m’échinais à m’y retrouver…
Pour en revenir à votre groove du jour, Damien m’a confié la semaine dernière qu’il se mettait à la basse et que ce morceau de légende lui semblait un peu ardu : nous allons donc aller à sa rescousse et aborder la thématique du groove 🙂

Le groove ça move !

Plutôt que de me lancer dans une tentative de définition du groove, je vais résumer ce que ça signifie pour moi : c’est ce truc qui me fait bouger, danser, vibrer, qui me donne envie de oh yeah baby let’s dance, c’est funky quoi !

Le groove, c’est aussi le boulot du bassiste. C’est quand on rapproche deux mondes – le beat et la mélodie – et qu’on ajoute cette épice qui donne envie de suivre la musique en bougeant tout son corps 🙂

Le groove, comment ça marche ?

Dans « Last night a DJ saved my life » nous allons jouer à 50% sur le beat de la batterie et à 50% sur la rythmique de la guitare.

Pour que vous puissiez visualiser ça très simplement, je vous ai fait un petit dessin de la tablature de ce morceau, couplé au rythme binaire simplissime de la batterie.
De cette manière vous constatez en 2 secondes que vous alternez sans cesse des notes bien posées sur le « clap » et la grosse caisse (poum) de la batterie, et quelques notes ajoutées exclusivement en dehors de ce beat.

Pour bien les marquer j’ai ajouté des petits symboles de « pause » dans les zones où vous évitez soigneusement de jouer la ligne de basse sur le beat de batterie 😉

tablature et beat couplet last night a dj saved my life

Tablatures + beat de batterie pour le couplet

 

tablature et beat refrain last night a dj saved my life

Tablatures + beat de batterie pour le refrain

 

Sur ces schémas, vous voyez en rouge les notes de la ligne de basse à placer sur le beat, en noir les notes à garder bien en dehors 🙂

Comment ça se passe sur le manche : exercices

Pour vous exercer je poste ici 2 mesures du beat de batterie en mp3 répétées en boucle. C’est le même fond rythmique que j’ai utilisé pour ma cover dans la vidéo.

 

 

Je vous conseille de commencer par une seule note, placée systématiquement 1/4 de temps avant le clap ou la grosse caisse, comme si vous prépariez à chaque fois un petit bond en jouant une note qui « prépare » chaque beat. Je vous en fait un exemple à 06:50 dans la vidéo.

Ensuite essayez de placer les trois premières notes du riff de couplet, celles qui sont toutes jouées entre un clap et un « poum » de grosse caisse.

Vous y êtes arrivé ?
Félicitations ! Lorsque vous arrivez à faire ça vous avez passé le plus difficile de cette ligne de basse 🙂

Si vous êtes chaud pour tester un exercice plus difficile, essayez celui que je montre en 05:52 dans la vidéo : il est moins évident qu’il n’en a l’air !

Et maintenant, à fond sur le beat 🙂

À présent que vous avez bien attrapé ce morceau disco par le côté groovy, il ne vous reste plus qu’à jouer le mp3 d’exercice à fond pour jouer la ligne de basse en totalité par-dessus et… à bien vous éclater ! 🙂

J’espère que vous avez aimé cette introduction au groove à la basse.
Personnellement c’est la partie de cet instrument qui me procure le plus de plaisir et j’en ai beaucoup pris à vous décomposer ce morceau en petits bouts 🙂

À très bientôt pour la prochaine session de basse efficace !

Mots-clés efficaces :

Last Night a Graphic Designer Saved My Life

Comment jouer Alone de Ben Harper à la basse

 

Tout d’abord un grand merci à Poncé pour avoir laissé son commentaire à propos de ce morceau : Alone de Ben Harper 
Je l’ai découvert à l’occasion de mon défi et je l’ai trouvé magnifique !
Ben Harper est un génie – on le savait déjà mais un petit rappel ne fait pas de mal 

Je n’avais pas imaginé que ce morceau serait, à l’origine, uniquement joué par Ben Harper à la guitare… mais en y réfléchissant 2 secondes, ce n’est pas tellement surprenant de la part de cet artiste 🙂

Pas de panique, ça passe tout aussi bien à la basse… d’ailleurs, Ben Harper l’aurait certainement joué lui-même à la basse s’il n’avait pas eu d’abord une guitare sous la main ce jour-là 

Alone de Ben Haper à la basse

La rythmique

 

Comme souvent chez Ben Harper, la rythmique enrichit le morceau d’une belle façon.
C’est l’occasion pour vous de suivre des mesures en 6/8, c’est-à-dire comprenant chacune 2 temps – ou 2 noires – décomposés chacun en 3 parties égales – soit 3 croches.

En bref, vous jouerez 6 croches par mesure.

Pour commencer simple je vous propose de ne jouer que ces 6 croches, voire moins, pour faire votre ligne de basse.
Je n’insiste pas sur les doubles-croches, libre à vous d’en rajouter, comme le fait l’artiste, quand bon vous chante 

 

Les tablatures

 

Je vois deux approches pour jouer ce morceau sur 4 cordes.
La première – la plus simple – est d’utiliser au maximum la corde de Mi à vide et de jouer au maximum dans les graves.
À l’oreille c’est ce qui semble être une solution proche de celle utilisée par Ben Harper avec sa guitare, mais à la basse ça risque d’être un peu sourd selon vos réglages de graves de votre ampli.

Voici mes tablatures (à la croche) pour cette première version :
Intro et couplet

G --14-14---12-12---11-11---12-12---0-0---0-0-------------||
D ----------------------------------------------4-4---4-4-||
A --------------------------------3-----3-----2-----2-----|| x4
E 0-------0-------0-------0-------------------------------||

Refrain

G --0-0---0-0---------------0-0---0-0-------------|
D --------------4-4---4-4---------------4-4---4-4-|
A 3-----3-----2-----2-----3-----3-----2-----2-----|
E ------------------------------------------------|
G -------0-0-------------||
D -2-2---------2-2---0-0-||
A -----3-----0-----------|| x3
E 0----------------3-----||
G -------0-0-------------------------|
D -2-2---------2-2---2-2---2-2---2-2-|
A -----3-----0-----0-----0-----0-----|
E 0----------------------------------|

Comme vous le voyez, cette première version est un excellent moyen de travailler la coordination des mains gauche et droite lors des changements de cordes dans le refrain 

Variante solo

La seconde approche, un peu plus technique, permet d’avoir un son plus proche des graves de la guitare.
Vous pourriez choisir cette approche pour jouer en solo, mais pour accompagner une guitare ça n’a que peu d’intérêt.
Maintenez bien votre position en accords pour laisser sonner les cordes 2 par 2 dans chaque mesure afin d’obtenir un son plus harmonieux 🙂

Note pour bien passer le couplet
Appuyez votre majeur bien droit sur la douzième case et entraînez-vous à jouer ce passage sans bouger ce doigt d’un millimètre.
Faites des pauses en secouant votre main si vous sentez pointer l’ankylose 🙂

Intro et couplet

G ---14-14----12-12----11-11----12-12---0-0---0-0-------------||
D --------------------------------------------------4-4---4-4-||
A ------------------------------------3-----3-----2-----2-----|| x4
E 12-------12-------12-------12-------------------------------||

Refrain

G ------------------------------------||
D ---17-17----17-17----16-16----16-16-||
A 15-------15-------14-------14-------|| x2
E ------------------------------------||
G ------------------------------------||
D ---14-14----17-17----14-14----------||
A ---------15-------12----------17-17-|| x3
E 12-------------------------15-------||
G ------------------------------------------------------||
D ---14-14----17-17----14-14----14-14----14-14----14-14-||
A ---------15-------12-------12-------12-------12-------||
E 12----------------------------------------------------||

Dans la vidéo je joue sur les deux plans car j’aime bien avoir un son plus grave dans les moments plus intenses du morceau 

 

Pour aller plus loin

 

Ce morceau est originalement chanté avec pour seul accompagnement une guitare acoustique.
C’est sobre 

Je vous donne ici la grille des accords utilisés et je détaille ensuite, dans l’exercice ci-dessous, une manière d’ajouter un peu plus d’harmonie en jouant l’octave, puis la tierce au-dessus, dans la seconde partie du refrain.

Inutile d’en faire trop, le morceau est déjà suffisamment génial comme ça 

 

grille accords intro - couplet pour Alone de Ben Harper

Grille d'accords pour l'intro et le couplet

grille accords refrain pour Alone de Ben Harper

Grille d'accords pour le refrain

 

Un peu d’exercice

Je vous ai enregistré la ligne de basse en jouant le morceau à la 12ème case.

Dans la seconde répétition du morceau, j’ai inclus la fin du refrain en jouant des arpèges de cette manière :

G ----9------9-----5-----4-|
D --------10-----7-----5---|
A --7----------------------|
E 0-----8------5-----3-----|

Vous pouvez reconnaître successivement des notes des accords de Mim, Do, Lam et Sol.

Vous n’êtes pas obligé de faire pareil pour vous entrainer, cela vous donne simplement une idée de la manière dont vous pouvez utiliser les notes de chaque accord.
J’espère que cette version de Alone vous a plu. De mon côté j’ai eu beaucoup de plaisir à la découvrir 
J’ai modifié légèrement mon approche par rapport au premier morceau étudié, encore une fois laissez-moi vos commentaires pour me dire ce que vous en pensez.

À bientôt pour le prochain morceau 

 

PS : grâce à ce défi j’ai déjà beaucoup appris et j’ai aussi rencontré des personnes qui m’ont aidé à progresser.
Le prochain morceau sera donc une dédicace à un nouveau bassiste qui a partagé avec moi ses tuyaux hyper-efficaces 

 

Mots-clés efficaces :

jouer basse solo language:FR
debout dans la poussière

Comment jouer Another One Bites The Dust à la basse

 

Pour commencer mon défi je vais vous expliquer comment jouer Another One Bites The Dust 

Le saviez-vous ?

John Deacon, le bassiste du groupe, a composé « Another one bites the dust » en 1980. C’est une des raisons qui me font commencer mon défi par ce morceau  Hé oui ! Les bassistes aussi peuvent créer des super-hits interplanétaires même s’ils ne font pas les marioles à tripoter le micro sur le devant de la scène 

Ce morceau mythique de Queen est sans doute l’un des plus joués par les débutants à la basse.
C’est naturel : il présente à la fois une simplicité mélodique et un jeu rythmique tout en puissance.

En effet, à la mélodie on a – en tout et pour tout – 10 notes utilisées pour l’intégralité du morceau.
À part quelques lignes de basses chez U2 ou Kool & The Gang, on a rarement vu plus simple 

Unique difficulté de ce côté-là : la tonalité.

Dans la version album, le morceau est joué en Fa. Si on laisse la basse accordée par défaut en Mi-La-Ré-Sol ça demande plus de force dans les doigts car aucune corde vide n’est utilisée.

statue commémorative freddie mercury

La statue commémorative de Freddie Mercury, à Montreux en Suisse

 

Vous avez donc trois solutions :

  • monter toutes les cordes d’un demi-ton et accorder la basse en Fa (ça donne Fa – Si bémol – Mi bémol – La bémol),
  • descendre toutes les cordes d’un demi-ton et accorder la basse en Mi bémol (ça donne Mi bémol – La bémol – Do dièse – Fa dièse),
  • laisser votre basse en Mi-La-Ré-Sol et vous la jouez « guerrier » avec la tablature ci-dessous

Heureusement sur la version live, le groupe joue le morceau en Mi, ce qui évite d’avoir à ré-accorder votre basse pour le jouer facilement.

 

Tablatures en Mi et en Fa

 

Voici la ligne de basse en Mi (version live) si votre basse est accordée par défaut en Mi-La-Ré-Sol,
… qui est la même que la ligne de basse en Fa (version album) si vous accordez votre basse en Fa-Sib-Mib-Lab 🙂

G -----------------------------------------------------------------------
D ----------------------------------------5------------------5-----------
A 0-------------0---------------0---33-345----33-345---33-345---00-012---
E -30-0-0--00030----0-0-0--00030-----------3---------3--------3--------3-

G -----------------------------------------------------------------------
D -----------------------------------------------------------------------
A ------------0---------------0---------------0-------2100-0-------------
E 0-0-0--00030----0-0-0--00030----0-0-0--00030----2--2-------2----3-0-0-0...

Et voici les 2 versions alternatives pour jouer Another One Bites The Dust dans la version album, en Fa.

Si vous êtes accordé en Mi-La-Ré-Sol :

G -----------------------------------------------------------------------
D ----------------------------------------6------------------6-----------
A 1-------------1---------------1---44-456----44-456---44-456---11-123---
E -41-1-1--11141----1-1-1--11141-----------4---------4--------4--------4-

G -----------------------------------------------------------------------
D -----------------------------------------------------------------------
A ------------1---------------1---------------1-------3211-1-------------
E 1-1-1--11141----1-1-1--11141----1-1-1--11141----3--3-------3----4-1-1-1...

Si vous êtes accordé en Mib-Lab-Do#-Fa# :

G ----------------------------------------2------------------2-----------
D ----------------------------------00-012----00-012---00-012------------
A 20----------0-2-------------0-2----------0---------0--------0-22-234-0-
E --2-2-2--222-2----2-2-2--222-2-----------------------------------------

G -----------------------------------------------------------------------
D -----------------------------------------------------------------------
A ----------0-2-------------0-2-------------0-2-------4322-2------0------
E 2-2-2--222-2----2-2-2--222-2----2-2-2--222-2----4--4-------4------2-2-2...

 

Pour aller plus loin

 

Pour vous expliquer comment déconstruire ce morceau, je vais partir de la version live.

En jouant la ligne de basse, vous trouvez que la grille d’accords est composée ainsi :

Première partie : Mim / Mim/Lam / Mim / Mim/Lam / Do / Sol / Do / Sol / Do / Sol / La mineur / Si
Deuxième partie : Mim / Mim/Lam / Mim / Mim/Lam / Fa dièse / La / Fa dièse / Si

Voici les notes principales d’une gamme de Mi mineur et de La mineur avec la tablature du thème qui en découle :

Mi mineur et La mineur à la basse

Mim et Lam avec en rouge les notes utilisées dans le morceau

 

 

===>
 
G ---------------
D ---------------
A 0-------------0
E -30-0-0--00030-

À partir de ces deux schémas, vous remarquez aisément que les notes sont quasiment les mêmes dans les deux cas exceptées le Si (pour le Mim) remplacé par le Do (pour le Lam).
On en déduit facilement comment est construite la ligne de basse et quelles sont les notes utilisables pour l’enrichir ou pour improviser dessus (à partir des notes bleues restantes).

Il vous suffit de faire la même chose pour le riff suivant :

Do et Sol sur la basse électrique

Do et Sol avec en rouge les notes utilisées dans le morceau

 

 

===>
 
G -------------------------------------
D ------5------------------5-----------
A 33-345----33-345---33-345---00-012---
E -------3---------3--------3--------3-

 

Cette fois la liaison est faite entre les deux accords grâce à cette note rose pâle qui lie le Do au Sol.
Vous pouvez déduire de la même façon les dernières notes du morceau sur le reste de la grille d’accords 

 

Un peu d’exercice

 

Pour mieux vous entraîner sur ce morceau légendaire, je vous ai enregistré la ligne de basse en Mi sur un tempo modéré.

 

Je l’ai jouée à ma manière, libre à vous d’ajouter des notes à votre guise

La grille que j’utilise est la suivante :
Mim / Mim/Lam (x4)
Do / Sol / Do / Sol / Do / Sol / La mineur / Si
Mim / Mim/Lam (x3)
Fa dièse / La / Fa dièse / Si

J’espère que ce premier morceau vous a plu 

Étant donné que ce sont mes débuts en production de vidéo et de mp3, laissez-moi vos commentaires ci-dessous pour que je puisse faire mieux les prochaines fois !

 

À bientôt pour le prochain morceau 

Mots-clés efficaces :

https://bassandbeatbox com/comment-jouer-another-one-bites-the-dust-a-la-basse/, jouer basse tuto language:FR, ligne de basse another one bites the dust
une nouvelle cover chaque semaine basse électrique

Mon DÉFI basse – 1 nouvelle COVER par SEMAINE

À présent le plus dur est fait.
J’ai sorti la basse, dépoussiéré l’ampli et commencé à travailler les doigts chaque jour 

Première bonne nouvelle, l’instrument est moins indigne que je le pensais. Même après quelques années sans jouer, j’arrive à tenir la longueur sans trop avoir les doigts ankylosés.
Mais niveau propreté des notes et précision, ouille !

Du coup j’ai commencé à fouiller dans mes vieilles playlists pour ressortir mes morceaux d’entraînement préférés : bonnes grosses lignes groovy, grands classique funk et rock, et puis les bonnes vieilles grilles d’impro pour me lacher un peu

Comme ce blog me motive à reprendre la basse et à jouer avec plaisir, j’ai décidé d’aller plus loin dans le concept… et de partager tout ça avec vous !

Voici donc :

défi bass & beatbox 1 cover par semaine

Ce que je veux faire est très simple, mais va me demander de tenir un rythme soutenu

Chaque semaine je vais ajouter à la catégorie « Morceaux d’études » une nouvelle Cover de la Semaine.

Je vais y partager avec vous la déconstruction, la dissection, toujours de manière simple et efficace, d’un nouveau morceau.

Ainsi pour chaque cover vous trouverez :
– les tablatures de la ligne de basse,
– un podcast d’une partie du morceau pour le travailler en boucle de votre côté,
– une explication simple de la construction du morceau,
– si possible une vidéo qui détaille les différentes parties du morceau.

À l’heure où j’écris cet article, je n’ai encore jamais publié de vidéo de ce type… donc soyez indulgents avec la qualité de ma prestation svp 🙂
Toute critique constructive est toujours la bienvenue : j’ai tout à apprendre dans ce domaine !

 

Choix des covers : à vous de jouer !

 

Pour commencer je vais utiliser les morceaux qui viendront au fur et à mesure de ma playlist.

Si vous, de votre côté, vous souhaitez bosser la basse sur des morceaux en particulier, faites-m’en part dans les commentaires ci-dessous
Je ferai mon possible pour publier un prochain article de ce défi avec vos artistes préférés.

En fait, vos commentaires vont me motiver à fond pour bosser les morceaux que vous choisirez et vous préparer les tablatures ainsi que des podcasts pour vous entraîner ! Motivation et boost au max pour moi, prise en main pour vous et exercice pour tout le monde : c’est du 100% gagnant-gagnant 

Alors à vos claviers !

Vous avez un morceau en tête et vous n’arrivez pas à en trouver la ligne de basse ? Un nouveau morceau de votre groupe préféré vient de sortir et vous ne trouvez pas de tablatures ? Vous cherchez un riff super connu pour votre prochaine répèt’ ?

N’hésitez plus et postez en commentaires les morceaux que vous voulez voir ajoutés ici.
De mon côté, je fais chauffer les cordes 

À très bientôt !

 

potentiomètre le critère de sélection d'une première basse

Comment choisir ma première basse électrique

Guide d’achat intemporel de votre première basse électrique

 

N’allez pas croire tout ce qu’on dit sur les forums.

Pour débuter le premier truc à 4 cordes est suffisant ok ?

Le choix de votre premier couple Basse + Ampli est primordial dans votre première approche de l’instrument !

Pourquoi ?

Parce que ce que l’un des facteurs de motivation les plus importants pour persévérer dans votre apprentissage est le plaisir que vous avez à jouer de votre instrument !

 

Malheureusement il y a toujours des petits malins qui ont tout compris et qui vous recommandent des super occazes pas chères pour un top matos de débutant garanti 100% tout bien pour débuter.
Je trouve ça dommage car c’est la meilleure manière de vous démoraliser rapidement.

Pour éviter ça, je vais vous expliquer dès aujourd’hui comment choisir votre première basse électrique et votre premier amplificateur basse 🙂

 

Pourquoi bien choisir dès le début ?

potentiomètre le critère de sélection de ma première basse

Ne vous laissez pas séduire par un potard qui vous fait de l’oeil !

Alors bien sûr, le pack « tout bien pas cher » contient une belle basse rouge et blanche à 3 boutons avec un super ampli 15W et même un jack !

Oui mais…
Vous aurez toutes les peines du monde à sortir un son correct et chaud. Après quelques jours vous penserez que c’est à cause de votre technique. Et bientôt vous poserez la basse dans un coin en vous disant que ce n’est pas pour vous et qu’elle peut bien se couvrir de poussière, vous ne la regardez même plus.

Je trouve ça triste.
Je suis passé par là.

 

Ma première basse était une Yamaha d’occaze un peu cassée mais avec un son correct, rouge laquée et très lourde avec un manche très large et un sillet très haut. Avec ça le gars vendait un petit ampli 45W de la même marque. Il me fait une démo, ça marche bien. Je n’ai aucune expérience donc ça me semble bien pour commencer.
J’ai jamais aimé le son de ces deux instruments conjugués… et je pensais que c’était parce que j’étais nul à la basse. Et que le son de basse sympa que j’entendais sur mes disques ou en live viendrait un jour ou l’autre… ou pas !
Heureusement des petites jam-sessions régulières en famille me gardaient motivé pour pratiquer et apprendre à mon rythme.

Une paire d’années plus tard je donnais des cours de maths chez un élève. Dans la cage d’escalier j’entends un bon son de basse, je sonne, il est prof de basse et il est ok pour me donner des cours au prix où je donne les miens : tout colle nickel
Au premier cours je branche ma basse sur son ampli et c’est la révélation ! Je découvre que mon son n’est pas si mal. Simplement je n’avais pas imaginé que mon résultat frustrant venait aussi de mon matos.

Quel temps perdu !

Ne faites pas cette erreur.

Vous avez décidé de vous lancer dans l’apprentissage de la basse électrique et vous avez bien raison !
C’est un instrument avec une palette de sons magnifiques qui vous donnera du plaisir autant en solo qu’en groupe.

Alors, si vous le pouvez, prenez le temps de choisir votre première basse et votre premier ampli.

Quel risque avez-vous à faire ça ?
Au pire, vous aurez perdu un peu de temps à chercher, à tester, à expérimenter quelques « ploum-ploum » sur différents modèles, et si après quelques mois vous décidez malgré tout que ce n’est pas pour vous, vous revendrez le matos sur internet en quelques jours.

Pas d’hésitation à avoir, partons à la recherche de votre premier instrument.

 

Pourquoi ce guide est-il intemporel ?

magasin de musique intemporel

Intemporel qu’y disait…

À part quelques grands noms de basses très connus que vous verrez en vitrine partout dans le monde, les modèles se suivent et ne se ressemblent pas au fil des mois.
Si je vous conseille aujourd’hui un modèle « tip top pour débuter », dans 3 mois je dois recommencer la tournée des magasins pour tester la nouvelle saison automne-hiver dans chaque marque.
Mon but est de vous conseiller pour apprendre à jouer de la basse efficacement, libre à vous de choisir la couleur et le nombre de potards

 

Comment choisir ma première basse électrique ?

Je commence par le plus facile : votre première basse.

Pourquoi plus facile ? Parce que vous êtes débutant, que généralement vous ne voulez pas y dépenser une fortune et qu’il serait dommage de commencer par une Music Man à 2000 balles alors que vous réaliserez dans 6 mois que vous êtes plutôt Fender Precision, Ibanez ou Leduc.
Si vous avez les moyens, choisissez un modèle Jazz Bass ou une Basse Precision, comme ça si vous voulez changer vous n’aurez pas de problème pour la revendre
Dans tous les cas, ce n’est pas ça qui vous fera progresser plus vite.

Vous n’avez pas beaucoup de technique, donc pour vous faire plaisir et pratiquer plus facilement dès le début, peu importe la marque.

 

 

1. Choisissez un manche de taille normale

 

La plupart des basses ont 86 cm entre le sillet et le pont et c’est très bien comme ça.
Certaines sont plus courtes – tailles junior ou « short scale » – et sont plus faciles à jouer, mais vous gagnerez peu de force dans les doigts. Du coup dès que vous voudrez changer pour un « vrai » modèle vous lutterez pour acquérir la même dextérité.
Cependant si vous avez de petites mains et que vous ne voulez pas avoir à faire trop d’effort, après tout, pourquoi pas
Certaines sont plus longues (88 ou 90 cm) et permettent d’avoir un son plus gros, plus rond, plus velouté, plus… difficile à jouer car la grande différence se situe au niveau des premières frettes, les plus grandes cases donc, et rendent les débuts plus fatigants.

diapason du pont au sillet

Ma belle de nuit montre sa distance entre pont et sillet – appelée diapason – d’environ 86cm

Conclusion
Un manche de taille normale c’est déjà très bien pour obtenir un super son sans trop d’effort.

 

2. Choisissez un manche facile à jouer

 

Forcer comme un maboul pour arriver à jouer vos premières notes, ça vous arrivera avec bon nombre de basses et ça peut vite devenir une source de fatigue et de frustration.
C’est ce que nous voulons éviter.

Pour gagner en confort avant même de commencer à jouer, voici deux autres aspects importants dans le choix du manche :
– la hauteur des cordes,
– la largeur du manche.

La hauteur des cordes par rapport au manche dépend de sa fabrication et de son réglage.
Pour avoir des cordes proches du manche, vous devez avoir un manche plat, qui n’a pas l’air courbé comme un arc par la tension des cordes. (Ça c’est surtout valable pour les basses d’occaze).
Ensuite vous avez besoin d’un sillet qui ne soit pas trop haut et d’un pont réglé bas sans que les cordes touchent les frettes le long du manche.

Or certains manches ont besoin d’avoir un pont réglé « haut » pour éviter ce grésillement des cordes venant effleurer les frettes, en particulier lorsque vous jouez la première case de la plus grosse corde de la basse.
Faites donc ce test : appuyez fort sur la première case de chaque corde et faites vibrer cette corde de façon modérée, sans bourriner mais de manière franche. Si vous entendez (même sans ampli) que la corde vient grésiller sur la seconde frette, c’est pas bon. D’autre part si même en appuyant sur cette case avec deux doigts (index et majeur) ça vous semble laborieux, essayez un autre modèle.

tête Fender Jazz Bass

Certains manches sont plus fins et plus agréables à jouer que d’autres, c’est comme ça, et c’est marqué dessus…

Concernant la largeur du manche c’est très simple : aussi fin que possible pour débuter.
L’équation est simple : si le manche est trop large, votre main gauche aura du mal à jouer les notes graves sans étouffer les notes aiguës, et vous aurez plus de mal à bien presser les cordes graves sans super-crisper vos doigts.
À la longue vous risquez de prendre de mauvaises habitudes et d’avoir des douleurs de main et de poignet.

Certains rétorqueront que si les cordes sont plus rapprochées il sera plus difficile de les jouer avec la main droite.
Oui, en effet, pendant les 2-3 premiers jours vous allez « chercher » votre position, tout comme on s’habitue à l’espace entre les pédales d’une voiture ou la taille d’un nouveau clavier d’ordinateur. Ensuite vous n’y penserez même plus et votre main gauche vous dira merci 

Conclusion
Ce que vous voulez pour débuter c’est un manche facile à jouer qui fait de belles notes propres dès la première case avec une largeur confortable, aussi fine que possible.

 

3. Combien de cordes ? Avec ou sans frettes ?

 

Vous débutez ?

Oui.

4 cordes, avec frettes.

 

4. Et pour les options ?

belle basse en bois chaud

Qui n’aurait pas envie de jouer sur une telle beauté en bois chaud ? 🙂

 

Parmi les options « sièges en cuir » qui reviennent, peu font vraiment la différence pour vos débuts.

Que votre basse soit active ou passive, qu’elle ait un micro de plus ou pas, qu’elle ait 23 ou 24 frettes, qu’elle soit en bois brut ou en matériau synthétique, je dirais que le plus important si vous deviez choisir entre 2 modèles équivalents serait :
– qu’elle vous fasse plaisir, par son design et son style, comme une vraie amie,
– qu’elle soit légère, car vous porterez cette amie sur votre dos et vos épaules.

Le reste, gardez-le pour les longues discussions d’hiver au coin de l’ampli entre bassistes 

 

Comment choisir votre premier ampli basse ?

 

À présent nous allons aborder le point sensible : le choix de cette boîte noire qui prend plein d’place et qui est bien pratique pour poser son verre

avec un petit ampli basse on ne va pas loin

Vous pouvez jouer seul avec un petit ampli mais vous n’allez pas aimer 🙂

S’il est trop petit, qu’il crache ses 15W tout mouillé et qu’il se range sous le lit : oubliez !

C’est bien simple : quand vous débutez, un bon ampli fait la moitié de votre boulot. Quand vous commencez à bien toucher, c’est pareil

J’me souviens, après mes premières leçons particulières de basse, je rêvais d’un ampli SWR 2 corps (à l’époque 1000 euros neuf) avec pré-ampli. Le truc imbougeable sans ascenseur pour la répèt’ !
Je n’avais pas les moyens pour un monstre pareil, mais si on m’avait bien conseillé à cette période, je serais allé voir dans les magasins pour dénicher un compromis qui me motive à sortir un bon son de basse plutôt que de galérer avec mon petit combo.

Pour débuter, je m’orienterais vers 2 choix qui dépendent de vos besoins.

 

1. Vous l’emportez partout

 

Dans ce cas-là vous n’avez pas trop le choix : soit vous limitez la taille, soit vous avez un ascenseur et une voiture.

Dans les deux cas, si vous l’emportez pour la répèt’ ou pour des petites sessions live, vous êtes souvent en « compétition » avec le niveau sonore des amplis des guitaristes, avec le batteur, avec l’ensemble du groupe. Donc vous ne pouvez pas vous limiter à un mini-combo sauf si vous avez les moyens pour un 200W de 50 centimètres.

Cherchez un bestiau au meilleur prix qui tienne ses 300W ou plus. Et surtout ne comparez pas cette puissance avec les amplis des guitaristes, vous n’avez ni les mêmes besoins ni le même instrument ! S’ils protestent, proposez-leur de brancher votre basse sur le-leur, attendez le refus, sortez vos watts

Chez vous il vous sera difficile de monter le son à plus de 0,5 mais ça n’est pas du tout un problème, au contraire.

 

2. L’ampli reste à sa place

 

Que vous le laissiez à la salle de répèt’ ou chez vous, le fait que vous n’ayez pas à le déplacer vous permet de choisir un monstre que vous ne déplacerez pas plus d’une fois par an. Ça vous permettra peut-être de négocier une occaze pour avoir un gros son à moindre coût.
Et dans le cas où c’est le local de répèt’ que vous choisissez, peu importe le petit modèle que vous aurez chez vous pour pratiquer sachant que vous vous ferez plaisir régulièrement avec le « vrai »
… et vous avez toujours la possibilité de jouer sur un multi-effet de poche style Pandora, ou même sur votre ordi : voir l’article « Comment pratiquer la basse électrique sans ampli ».

 

3. Dans tous les cas

 

Ne vous limitez pas à un petit combo de moins de 100W si c’est le seul ampli sur lequel vous comptez jouer régulièrement.
Trouvez 200 euros de plus pour votre budget puis faites les magasins et les petites annonces pour dégoter un ampli tout simple qui a de la ressource.

Le petit ampli du pack « Je débute la basse à 7 ans » de la Redoute peut y rester, accorder 75% de son budget de départ à un ampli potable me semble une très bonne solution pour le moyen terme, si vous comptez conserver votre motivation dans l’apprentissage efficace de cet instrument.

amplis basse 100W fender marshall roland trace elliot

À 100W ça commence à valoir le coup, et là aussi ça se revend très bien le jour où vous passez à la taille au-dessus !

Conclusion
Chaque marque propose son ampli combo de 100-120W à un prix raisonnable.
Si vous prévoyez rapidement de jouer avec en groupe, choisissez plus de 300W.
Testez et choisissez un modèle dont vous vous dites qu’à un volume de 2 vous êtes au max acceptable à domicile.
Mieux vaut un bon ampli de 100W d’occaze qu’un petit ampli 50W neuf. Au pire si le HP est abîmé, négociez et achetez-en un de rechange qui aura plus de pêche

 

Ce n’est pas parce qu’on débute la basse qu’on oublie la base

Le jour où vous achetez votre première basse, n’oubliez pas que vous aurez aussi besoin :

  • de cordes neuves (tirant moyen ou fin) si celles de l’instrument sont pourries. Si elles paraissent dégueulasses vous pouvez aussi laver et recycler vos cordes !
  • d’une sangle,
  • d’un jack de bonne qualité (je mets tout en gras exprès ok ? 🙂 ),
  • d’une housse pour vous balader avec votre basse sur le dos,
  • d’un trépied (stand) pour pas que la basse tombe après l’avoir posée vite-fait contre l’ampli,
  • un médiator si vous pensez en avoir besoin.

Pour vous donner une idée, aujourd’hui je reprends la basse avec une fidèle petite Cort C4, achetée 130€ neuve(*), et un ampli Fender Rumble 350W avec lequel j’ai fait quelques soirées live et qui a très bien tenu la route, acheté 500€ neuf(*).
(*) les deux achats effectués sur un coup de tête à Sofia en Bulgarie, pays où la vie est parfois moins chère

Ça pourrait être mieux bien sûr, mais ça me suffit pour avoir un son très satisfaisant sans avoir à me soucier de changer de matos avant un moment.

 

Voilà, bravo pour avoir lu jusqu’au bout, maintenant que vous savez comment choisir, votre première basse sera bientôt chez vous !

Je vous souhaite donc de trouver la basse de vos rêves rapidement pour commencer à pratiquer quelques riffs groovy dès que possible
PS : je vous ai fait un petit mémo pdf en couleurs que vous pouvez imprimer – ou charger dans votre smartphone – et emporter avec vous lorsque vous partirez à la recherche de votre première basse électrique.

Ce mémo fait partie du Pack Débutant que vous recevrez gratuitement du même coup.
Celui-ci contient « Les 5 points essentiels à connaître pour débuter l’apprentissage efficace de la basse électrique » et « 3 exercices hyper-simples pour développer la force et la dextérité de vos doigts » qui vous sera utile même si vous n’en êtes pas à votre premier jour à la basse

Mettez simplement votre prénom et votre email ci-dessous et je vous l’envoie !

Mots-clés efficaces :

quelle basse pour commencer, quel bass electrique choisir, meilleure basse debutant, guide dachat basse débutant, Les meilleurs basse a 300€, débuter la basse metal avec quelle basse, meilleure basse pour commencer, comment choisir une guitare basse, quel prix l achat d une basse, quelle basse acheter quant on debute
notation musique américaine

Lire la musique avec la notation américaine

Pour débuter et jouer de la basse électrique, pas besoin de beaucoup de théorie.
Sortez la basse de sa housse, branchez-la, posez-vous-la sur les genoux et pratiquez !

Bientôt vous allez chercher des tablatures, et vous allez peut-être aussi utiliser un accordeur électronique.
Ces outils étant amplement répandus dans leur version internationale, souvent en anglais, vous vous retrouvez rapidement devant une notation inhabituelle dans laquelle des lettres (A, B, C, D, E, F, G) remplacent les notes (DO, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si).

Hé oui ! La notation utilisée pour les notes de musique dépend du pays dans lequel elle est écrite.
Ça serait trop simple si on avait tous la même, non ?

En France nous utilisons un système inventé au Moyen-Âge (par des moines funky) alors que depuis l’antiquité les notes étaient représentées par des lettres.

Pourquoi est-ce important ?

Dans la plupart des transcriptions en provenance des US, d’Angleterre, d’Allemagne, etc, que vous trouvez sur internet, la notation sera celle en lettres. Et pour celles qui sont faites en France, Italie, Espagne, Russie, etc, les notes sont appelées Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si.

notation musique américaine

La notation musicale en lettres a été inventée plusieurs siècles avant… la découverte des Amériques !

La raison pour laquelle nous l’appelons souvent « notation américaine » vient du fait que suite à la grande époque du jazz, les grands standards ont été répertoriés et transcris dans le « Real Book » par des étudiants de l’école de musique de Berklee, à Boston aux US.
Ce Real Book est devenu une référence dans le milieu du jazz, ainsi que pour les musiciens qui cherchaient à jouer des morceaux qui n’existaient nulle part en partitions.

Le Real Book étant transcrit en notation « lettres », on ne s’est pas embêtés avec le fait que cette notation existait bien avant la découverte des Amériques.

Alors je vous conseille simplement d’apprendre la notation en lettres, non par amour de la culture anglophone mais pour

  • pouvoir déchiffrer facilement les morceaux que vous trouverez sur internet,
  • pouvoir vous entendre avec des musiciens d’autres pays,
  • utiliser des appareils électroniques fabriqués à l’étranger (accordeurs et autres),
  • connaître cette notation simple et pratique à utiliser (surtout en fichiers textes).

 

Tableaux de conversion de notation

 

Conversion notes vers lettres Conversion lettres vers notes
Do<=>CA<=>La
<=>DB<=>Si
Mi<=>EC<=>Do
Fa<=>FD<=>
Sol<=>GE<=>Mi
La<=>AF<=>Fa
Si<=>BG<=>Sol
Do<=>CA<=>La

 

Personnellement je me fiche pas mal de savoir qui a raison d’utiliser un système ou l’autre.
À l’utilisation, le système de lettres est plus simple et plus rapide à écrire, et après 2 ou 3 jours d’effort à le mémoriser je n’ai plus jamais prêté attention à la difficulté que ça semblait représenter au départ.

Et les fois où je me suis retrouvé à jouer avec des japonais, des américains, des allemands, des hollandais, des grecs, des bulgares ou des brésiliens, c’est devenu bien pratique de parler les mêmes lettres 

7 lettres, A B C D E F, c’est pas la mer à boire

 

Au final il y a toujours des personnes réfractaires à la « notation américaine » comme à la « conduite à gauche » sous prétexte que ces anglais ne font rien comme nous, alors que ces systèmes existaient avant que nous décidions de créer nos règles bien de chez nous

Si vous cherchez plus d’infos sur le sujet, voici un lien vers l’article wikipédia sur le sujet.

 

PS : Pour vous aider à mémoriser ce système, je vous ai fait un joli pdf en couleurs que vous pouvez imprimer et accrocher sur votre ampli le temps que vous reteniez cette notation 😉

Cet aide-mémoire fait partie du Pack Débutant que vous recevrez par la même occasion.
Celui-ci contient « Les 5 points essentiels à connaître pour débuter l’apprentissage efficace de la basse électrique » et « 3 exercices hyper-simples pour développer la force et la dextérité de vos doigts » qui vous sera utile même si vous n’en êtes pas à votre premier jour à la basse
Mettez simplement votre prénom et votre email ci-dessous et hop, je vous l’envoie ! C’est rapide, c’est facile, et nous passons à l’étape suivante : les tablatures pour la basse.

Mots-clés efficaces :

SOLFEGE AMERICAIN, notes solfège USA, convertir le solfege en note guitare lettre, note americaine musique, solfège aedgbe équivalent européen, transcription solfege americain, lettre avec des choses en rapport avec la musique, exercice écriture de note de musique, equivalence note musique américaine, Comment lire les notes en lettres
vacances guitare basse

10 raisons qui font que nous sommes bassistes

La basse a un beau son rond et velouté qui nous fait craquer. Je me demande même comment font les gens pour ne pas choisir cet instrument par défaut tellement elle fait vibrer les corps transis de toute l’audience.

Pourquoi moi ? Pourquoi vous ? Sommes-nous plus sensibles à la beauté que les autres ?

 

1. Le guitariste a eu peur pour ses p’tits doigts

Les grosses cordes bien graves qui accrochent la peau ont fait fuir cet habitué des petites cordes sensibles 🙂

Ça ne veut pas dire que vous n’avez pas souffert le temps que vos premières ampoules cicatrisent, mais au moins ça ne vous a pas fait renoncer !
À présent que vos doigts ont gagné en épaisseur, à vous l’gros son 😛

coin basse tranquille

Il y en aura toujours un autre qui fera le zouave pour se rendre intéressant

 

2. On préfère le coin de la scène pépère

Alors bien sûr il y a toujours des Sting, des Calogero, des Gail Ann Dorsey et des Nino Ferrer (ah, on me dit à l’oreillette qu’il est mort, RIP) pour me contredire, mais en règle générale on n’est pas chiant niveau trac.
Perso j’aime me caler dans mon coin, si quelqu’un a besoin d’un signal pour se recaler, il sait où me trouver 

 

3. On est du genre à boire d’une main et jouer de l’autre

Le mythe du bassiste qui n’a que 4 cordes à gérer et qui n’a rien d’autre à glander est bien vivant : le bassiste est celui qui vide son verre, joue pépère et caresse les jolies filles avec seulement deux mains et dix doigts.
Elle est pas belle la vie ? 

Bassistes en pleine action de groove-brainstorm

Bassistes en plein meeting de groove-brainstorm

 

4. 6 ça faisait trop d’un coup, 4 c’est déjà bien assez d’boulot

Puisqu’on parle des cordes, c’est vrai que la basse semble plus simple à prendre en main avec ses 4 grosses cordes.
Vous verrez rapidement que ça n’enlève rien à la difficulté technique ni à votre plaisir de jouer.

Vous cherchiez le plaisir de la musique tout en choisissant une prise en main sans prise de tête ? La basse est définitivement faite pour vous !

 

5. Guitariste, pianiste ou batteur ça faisait trop geek

le jack votre unique matos

Le jack : le seul matos dont on a réellement à se soucier !

 

Ben oui, pas besoin de gros matos : une basse, un ampli qui tient la route, un jack entre les deux et vous voilà prêt !
En plus au niveau réglage et balance, c’est réglé en 2 minutes, rien à voir avec les racks de pédales d’effets et les sets de caissons de vos compères zikos.
En fait, c’était bassiste ou chanteur et rien ne vous empêche de faire les deux si vous êtes chaud 

 

 

6. Le droit à l’erreur

glisser erreur basse

Bassiste : membre du groupe à l’abri de l’erreur et du trac

Vous avez glissé sur la queue du chien ?
Votre jack est débranché depuis 2 minutes ?
Une corde vient de claquer sans prévenir ?
Ne vous inquiétez pas, personne ne s’en est aperçu. Et si c’est le cas, continuez comme si de rien et vous passerez pour un héros ! 

 

Bassiste ? Le pilier zen du groupe.

 

 

7. Les vacances hors répétitions

Le guitariste et le chanteur devront ressortir « Tears in heaven », « Hallelujah » (à la Jeff Buckley bien sûr) et « More than words » dès qu’une minette montrera le bout de son nez… nous nous contentons d’aborder, de partager un verre et de taper la discute pendant qu’ils font le show.

C’est comme sur scène, à chacun sa technique et à chacun son rôle dans le groupe 
Et puis de toutes façons vous n’avez pas de version acoustique alors, une fois l’ampli rangé, vous êtes en congé !

vacances guitare basse

Passez à la basse et restez zen 🙂

 

 

8. Répétitions ???

Heu oui… bon d’accord, après avoir accepté de devenir le bassiste du groupe dès le réveil (11h59), vous avez feuilleté les petites annonces (12h07), acheté un modèle d’occasion avec ampli (16h29), un jack et un set de cordes neuves (17h42) que le guitariste vous a accordées deux minutes avant le début du concert (21h58). Pendant le concert vous avez assuré en jouant les cordes à vide et en suivant les singeries du guitariste qui vous montrait 3 accords et les baguettes du batteurs qui indiquaient la fin du morceau… De toutes façons le petit ampli d’occase était à peine audible derrière les monstres du reste du groupe, alors vous avez pu échanger quelques regards souriants avec une jolie minette qui dansait tranquille pas loin.

La répèt’, rdv la semaine prochaine ok ? 

 

9. Gros son et gros ampli

En plus de pouvoir faire vibrer les vitres et les entrailles des groupies, notre énorme ampli sur roulettes permet de sortir plus de bouteilles que tout le reste du groupe confondu.
Après chaque tournée de concerts c’est la semaine open bar à la salle de répèt’ !
Quoi ? Je sais pas d’où elle viennent… elles ont dû tomber dedans pendant le solo de slap 

 

et enfin…
10. Il en fallait bien un et c’est la seule place qui restait !

Si vous pensiez être devenu bassiste par sacrifice, détrompez-vous. Vous avez devant vous une autoroute de gros sons et de plaisir de concerts bien fun en laissant le boulot aux champion(ne)s du devant de la scène !
En plus comme vous avez choisi une niche, vous aurez toutes les facilités du monde à trouver un nouveau groupe dès que les champions en question auront dissout le groupe après s’être battus pour une gonzesse (ou un minet) de passage 
En tant que bassiste vous avez un rôle primordial et souvent mésestimé dans le groupe.
Vous êtes à la fois un pilier harmonique et rythmique et vous avez une place idéale pour coordonner la bonne marche du groupe.
Donc faites-vous plaisir et développez votre style à votre rythme !
D’ailleurs, avoir l’âme d’un leader groovy sans être un m’as-tu-vu, c’est une onzième raison qui fait qu’on a choisi cet instrument 🙂

Et vous, qu’est-ce qui vous a fait vibrer et qui vous a donné envie de commencer la basse ? 

 

Mots-clés efficaces :

archibald leggett bassiste, Pourquoi les bassistes sont des musiciens sympa ?, pourquoi jouer la guitare basse ?, journée internationale des bassistes, jean Did Tombolahay bassiste, huthman natural bassiste, cest quoi être un bon bassiste, bassistes en solo ou en groupe, bassiste, avantage dêtre bassiste